0

Rush de Néophyte – partie 3/3

Meta Gear Solid 4

Guns of the Patriots

Avant tout, j’ai été prévenu de la forte présence de cinématiques dans cet opus, mais même en étant au courant, on ne s’attend pas à davantage sortir le pop corn que de garder la manette ! Enfin bon, ce jeu est graphiquement superbe avec bonne une prise en main, aucun problème. On commence direct en plein milieu d’une guerre, et en plus de ça on a pris un sacré coup de vieux (depuis le temps que jvous dis qu’il faut s’en méfier, des vieux). Bref le fait d’être un clone nous fait vieillir plus vite, je ne sais pas si je l’avais simplement deviné avant que ce soit expliqué où si on en entendait parler dans un opus précédent. Quoi qu’il en soit on retrouve Meryl (entre deux j’ai joué 1h à MGS 1 du coup je peux dire que je la retrouve !) qui s’est vraiment graphiquement optimisée depuis le temps ! Puis on part à la recherche d’un autre membre de la team MGS 1, la charmante Naomi.

Première rencontre avec Naomi avec ses boobs à moitié a l’air et Snake qui fait tomber sa clope pour regarder sous sa jupe, comment dire, je me disais bien que le jeu avait été très soft jusque là ! (Surtout que dans MGS 1 à notre retour de mission, la petite Naomi nous avait invité à lui faire une fouille en profondeur). Pas de temps pour plus mater, on apprend qu’on va bientôt mourir, qu’on est une arme de destruction massive ambulante. Plus le premier boss qui fait son apparition !

laughing_octopus_13

Le combat contre Laughing Octopus : je l’ai trouvé génial, le fait d’affronter une adversaire qui se camoufle, se cache au plafond, prend la forme d’objets ou autres personnes, rien de mieux pour être déstabilisé mais plus concentré que jamais ! Le combat est toutefois loin d’être difficile, elle a dû me toucher 2 fois grand max. Puis une fois vaincue elle retire son masque (et est d’ailleurs tout à fait charmante) et commence à délirer, j’ai été un peu distrait par la moitié de la scène car elle était centrée sur ses fesses mais elle est tout de même est assez cool. Elle nous baisse la vie juste avec un petit câlin et on la bute parce que bon, pas que ça a faire !

Drebin raconte ensuite son histoire, pourquoi elle riait en permanence et pourquoi « Octopus », j’ai vraiment aimé, une fois qu’on sait ce qu’elle à vécu on a de la peine pour elle, mais le bon côté des choses c’est qu’on a mis fin à ses souffrances !

L’arrivée de Raiden est la classe à l’état pur. Quand il envoie les gekkos dans tous les sens avec ses jambes sur Vamp qui les évite! D’ailleurs leur combat est vraiment énorme, j’ai trop espéré que ce foutu vampire crève mais y’a pas moyen bordel !

La filature du mec de la résistance en ville était bien sympa aussi, ça change et c’est pas désagréable ! Puis vient une belle démonstration technique du CQC dans une courte cinématique fort sympathique. Et là c’est le drame, [ATTENTION SPOILER] Eva est notre mère et Liquid notre frère jumeau, accompagné de plein de révélations sur les Patriots, Zero et Big Boss. Ça fait plein d’infos mais c’est tout simplement énorme ! Même si par la suite l’histoire se répète, comme dans Snake Eater il y a une course en moto et Eva finit empalée sur un truc, ça ne lui réussit par de fréquenter les Snakes !

raging_raven_photoshoot_3_by_jackojock

Le combat contre Raging Raven, m’a nettement moins plu que celui contre Laughing Octopus, surtout parce que personnellement j’aime pas me battre contre des machins qui volent et me balancent des bombes sur le coin de la tronche. Elle aussi retire son armure une fois vaincue, elle aussi est une charmante femme et elle aussi semble attirer la majorité des angles de vue sur ses fesses ! Une fois de plus Drebin nous appelle pour nous raconter son histoire, elle aussi en a une bien sympa et donc pour elle aussi on a de la peine.

S’en suit une TRES LONGUE cinématique où on comprend que Liquid nous la met bien profond, à se demander si on pourra gagner cette guerre. Ajoutons à cela l’état de santé de Snake qui est de pire en pire et Raiden est presque dans le coma. Le début de la mission qui suit est assez amusant car on se retrouve dans le tout premier MGS sous forme de rêve, avec les vieux graphismes, j’ai trouvé ce passage sympa surtout au réveil quand le visage de Snake passe de l’ancienne version a l’actuelle.

crying_wolf_by_robce-d5llzwn

Retour à Shadow Moses, je n’ai pas trop été largué car entre deux j’ai joué une petite heure à MGS 1, du coup c’est vachement sympa de voir la même base avec des graphismes différents ! Puis vient le combat contre Crying Wolf, un combat sympathique car dans la neige, mais affreusement simple. Elle aussi retire bien entendu son armure mais contrairement aux autres on a le droit a très peu de plans sur les fesses, ça m’a choqué je ne m’y attendais pas ! Enfin bref, je crois que son histoire était peut être la pire: tuer son frère bébé en voulant taire ses cris, puis en tuer plein d’autres, c’est assez gore !

Alors juste après ça Otacon nous fait quand même une sacré blague en nous disant qu’il faut mettre le deuxième disque et nous demande si on le trouve, puis il réagit en disant qu’on est sur PS3 et donc en bluray et que c’est vachement pratique. J’avoue ne pas l’avoir vu venir celle là !

Bref on s’infiltre, on s’infiltre puis on croise cet ordure de Vamp ! Il est accompagné de la traîtresse, mais la voir me rappelle une chose avant même le début du combat: on peut utiliser sur d’autres personnes les seringues qu’elle nous a donné ! Alors autant vous dire que le combat a été vite plié, mais Raiden arrive et on doit le couvrir pendant qu’il combat Vamp… s’il y a bien un moment où ils auraient pus nous mettre une cinématique c’est a la mort de ce foutu immortel ! Là l’écran est scindé en deux, du coup on a un œil sur les ennemis à tuer et l’autre sur leur affrontement, c’est pas évident d’apprécier le moment !

Bon pour la peine Naomi meurt juste après, c’est un suicide mais bon, y’a de la joie dans l’air ! Ça fait malgré tout de la peine pour ce pauvre Otacon quoi, il a perdu sa sœur 5 ans auparavant et maintenant qu’il tombe amoureux il perd l’heureuse élue.

Mais pas le temps de chialer, on est a bord du METAL GEAR REX et ça va chier ! Alors là, massacrer autant de gekkos aussi facilement a presque été un de mes plus gros plaisirs du chapitre, car je peux pas blairer ces foutues saloperies !

Et voir le METAL GEAR RAY sortir de l’eau, qu’il est beau ! Que de souvenirs de MGS 2 ! Et quel super idée de faire un combat de Metal Gears ! Dommage que ce soit si simple car ça a été un vrai moment de bonheur ! Mais une fois de plus Liquid s’échappe, Raiden a sombré, et nous on est plus mal que jamais ! Pfiou, déjà 15h de jeu pour en arriver là !

Screaming.Mantis.full.1343386

Enfin bref, 1h de cinématique plus tard (ainsi que quelques combats parfois bien chiants à cause des Gekko), on affronte la dernière des Beauty and the Beast, Screaming Mantis. Un combat assez original vu qu’elle arrive à nous manipuler comme une marionnette pour nous faire rater nos tirs, j’ai pris du temps pour comprendre qu’il fallait là aussi utiliser la seringue utilisée contre Vamp, et cela simplifie considérablement le combat. La dernière beauté fatale ayant perdu, son armure s’anime toute seule et on retrouve notre vieil ennemi, Psycho Mantis, sous la forme d’une sorte de fantôme. On nous fait encore une bonne blague: il veut lire dans notre mémoire, on voit l’image d’une PS1 ou 2 je sais plus et là il nous dit qu’il ne trouve pas notre mémoire car on a amélioré notre matériel. Après ça il nous demande de poser la manette sur une surface plate et s’amuse à la faire vibrer, j’étais mort de rire ! Nan mais franchement c’est énorme je sais pas ce que les développeurs ont fumé mais j’en veux aussi !!

L’histoire personnelle de la B&B était tout aussi glauque que les autres, mais ce qui m’intéresse surtout c’est ce qui vient juste après: la cinématique où Meryl et Johnny se battent côte à côte avec leur petite romance et les révélations sur qui est vraiment ce fameux Johnny, c’est un couple que je voulais voir ce faire, et c’est chose faite ! Mais bon faut dire aussi que je suis très bon public, je suis sur que beaucoup d’entre vous ont trouvé cette scène particulièrement inutile !

Puis c’est au tour de Raiden de couvrir nos arrières pendant qu’on traverse de façon affreusement lente un couloir qui nous tue petit à petit, pendant que grâce à un écran scindé on voit tous nos amis se battre (et le couple nommé plus haut s’en prendre plein la face). On se tape une masturbation de manette tout simplement trop longue durant cette séquence ! Mais bon, au moins ça représente bien le côté désagréable de ce parcours !

S’en suit (encore) une LONGUE cinématique, mais c’est pas grave car elle s’achève par une superbe chorégraphie de combat entre Liquid et Solid qui envoie vraiment du lourd ! Encore heureux qu’à la fin on nous laisse quand même nous battre manette en main ! Et quel combat ! Un duel aux poings, un régal aux poings même, sans parler de la musique Snake Eater en fond ! Pouvoir claquer la tête de Liquid contre une poutre, mais que demande le peuple ! Ils auraient même dû en mettre d’avantage car ça rend vraiment bien tout ça ! Bon même si moi je suis un peu plus du côté de Liquid (vu qu’il essaye quand même de réaliser la volonté de Big Boss) que de celui de Solid. Liquid n’est pas vraiment un méchant mais c’est loin d’être un gentil pour autant.

mgs4b

Cinématique de fin à 10000% fan service: Meryl qui se marie, Raiden qui apprend qu’en fait sa femme l’aime toujours et qu’en plus il a un fils. Solid qui se suicide dans le cimetière, scène entièrement spoilée par l’écran de menu du jeu mais bon faisons semblant d’être surpris ! Bref, après 10 supplémentaires minutes de générique, on apprend la véritable mission de Drebin (un perso que j’ai surkiffé d »ailleurs) et on a enfin le droit à un générique de fin !

MAIS EN FAIT NON !!!! BIM ! Solid n’a pas tiré, est toujours en vie, et qui retrouve-t-il en face de lui ? Simplement Big Boss, supposé mort depuis belle lurette maintenant ! Autant dire que toutes les révélations qu’il nous fait envoient du lourd, pendant une (longue) cinématique, on comprend enfin à peu près tout ! Puis il finit par mourir devant nous, avec des adieux à sa façon, assez déchirants, la fin d’une légende !

19h de jeu plus tard, j’ai terminé cette belle… heu…. vidéo ? Oui car 19h de jeu c’est vite dit, je dirais qu’il doit y avoir au moins 5h de cinématique en tout l’air de rien ! Je fais ma mauvaise langue, oui, il y a beaucoup de cinématiques, mais en même temps ça nous apprend plein de choses et elles sont vraiment bien travaillées. Alors j’ai vraiment bien aimé le jeu, grâce à la présence de certain personnages, de leur histoire et tout et tout. Mais j’ai l’impression d’avoir eu trop de fan service, on ne prend pas assez cher, même si on morfle quand même, on finit toujours par se relever, il est intuable papy !

J’ai beau avoir aimé, j’ai du mal à comparer ce jeu avec les autres, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir regardé un très long film où on a eu le droit de vivre quelques scènes d’action par nous-même. C’est pourquoi, contrairement aux autres, je ne ferais pas de comparaisons avec le reste, pour moi cet opus est vraiment à part !

Sylaryel, fin de transmission !

Sylaryel

Le Normandy m'a déposé ici pour filer un coup de main au Big Boss !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.