0

Raiden reprend du service. Metal Gear Rising Revengeance

Raiden reprend du service dans cet épisode et il ne vient pas pour être tout mignon.

 

metal_gear_rising___revengeance-wallpaper-1920x1080

 

Accablé par les fans disant qu’il n’est pas un vrai Metal Gear, Revengeance a fait parler de lui longtemps avant sa sortie, puis quelques fans ce sont mis à la défendre (et j’en fais partie). Comme à mon habitude je vais tester cet épisode de la saga tout en étant le plus objectif possible.

Nous allons tout d’abord commencer par quelques infos générales sur le jeu. Metal Gear Rising Revengeance est sorti le 22 février 2013 sur Xbox 360 et PlayStation 3, puis sur PC le 9 janvier 2014. Développé principalement par Platinum Games et Kojima Production pour la partie histoire et cinématiques.

Metal_Gear_Rising_-_Revengeance_XBOX_360

Commençons le test par le gameplay.

Ici, le gameplay est digne des plus grand beat’em all, car ne l’oublions pas, c’est Platinum Games qui est à l’œuvre sur le gameplay, et ce studio est un des grands spécialistes de ce style de jeu.

Le gameplay est simple et nerveux. Il est peut-être même trop simple car une fois qu’on a maitrisé le blocage des coups, tout devient beaucoup plus simple (malgré le boss de fin, très dur à battre la première fois !). On s’amuse vraiment à découper les ennemis dans tous les sens.

Passons à la deuxième partie du test : les graphismes (Je n’ai pu finir le jeu que sur Xbox 360).

Le jeu est fluide même pendant les « grosses découpes »,Blade-Mode mais attention quand vous êtes en mode « Blade Mode » à ne pas trop découper car vous subirez une baisse de framerates.

Il est beau mais comme ses prédécesseur, mais reste assez inégal. Prenons l’exemple de la toute première séquence du jeu :  Nous sommes encore dans l’exosquelette de MGS 4, on se bat contre un Metal Gear RAY. Tout est très beau, mais passons maintenant à la suite.

metal-gear-rising-revengeanec-metal-gear-ray

Dans la zone suivante, notre exo change et est plus beau. Cependant, certains points fâchent. Je pense notamment aux PNJ humains, mal modélisés et mal animés, aux fenêtres des bâtiments, etc… Enfin de petits détails dans plusieurs zones gâchent le plaisir (pour moi personnellement la plus belle c’est la scène final contre le boss de fin).

url

 Continuons le test par la bande original du jeu.

Cette B.O est dirigée par NaotoTanaka et composée principalement par Jamie Christopherson.

Certes ce style de musique ne conviendra pas à tout le monde, mais il faut avouer qu’il colle parfaitement à ce style de gameplay (Devil May Cry, nous pensons à toi). Prenons par exemple la dernière phase du combat final, bercée par It Has To Be This Way. J’ai encore des frissons quand je repense à l’équation ambiance / musique parfaite !

 

Passons à la dernière partie du test qui est l’histoire.

Là nous touchons un point très sensible.  Le scénario est crucial dans un Metal Gear, et il va sans dire que c’est le point le plus important de chaque jeu de la saga.

jack__the_ripper____by_rave_oh_lution-d5rj5jrAu début du jeu, on retrouve Raiden. Il a intégré une SMP (Société Militaire Privé) et remplit sa mission du garde du corps. Jusqu’ici, tout va bien.

Il faut toutefois avouer qu’il y a pas mal de moments où tout part en vrille. Comme par exemple lorsque l’on voit Raiden se battre dans une usine face à une femme qui se bat avec des minis Gekkos, où bien simplement le boss de fin qui peut durcir son corps grâce aux nanomachines.

 

Il reste cependant très agréable de (re)découvrir la partie sombre de Raiden. Personne ne peut le nier : c’est bien trippant. Je pense notamment au moment où son côté « Jack The Ripper » refait surface et nous confère une capacité spéciale ultra badass (ceux qui ont fait le jeu comprendront !)

Enfin à l’image des graphismes, le scénario reste inégal malgré le fait qu’il soit bon et qu’il nous donne l’occasion de revoir quelques personnages de la saga originale (Sunny de MGS 4). Il reste dommage que le studio n’ait pas exploité la famille de Raiden, ce qui aurait rajouté une intrigue de taille.

 

metal_gear_rising__revengeance_13604540756082

 

Et bien entendu, le jeu se termine sur un cliffhanger qui laisse à penser que nous aurons irrémédiablement droit à une suite.

 

Pour en finir avec notre test. Metal Gear Rising Revengeance ne plait pas à tout le monde c’est un fait. Mais si on garde bien en tête que c’est un spin off de la saga et qu’on creuse un tant soit peu l’histoire, on s’aperçoit que le jeu en vaut la peine. Oubliez vos acquis et vos attentes par rapport aux épisodes « classiques », la couleur a été annoncée depuis le début : on n’est plus dans le « Tactical Espionage Action » mais dans le « Lightning Bolt Action ». On a affaire à un excellent BTA, alors pourquoi bouder son plaisir ?

 

Note finale : 15/20

 

Geekk41

Notre petit jeune. Même pas majeur, avec un grand potentiel, il nous fait des articles toujours meilleurs que le précédent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.