1

Metal Gear Solid 1, Has the Best Come Yet?

 

 

1907585-_proxy (1)Ce jeu est un monument de la culture vidéo-ludique. Que puis-je dire d’autre? Que aucun MGS ne lui arrive à la cheville. Mais je vous entends au loin là-bas, crier, blasphémer, vociférer. « Mais non le meilleur c’est MGS3! » Ou alors « Non mais oh! Il sait pas que le 1er septembre il y a MGSV qui sort! » Je vous rassure, je suis au courant et il ne s’agit bien entendu que d’un avis personnel. Je vais donc partager ma vision du jeu, mon ressenti, et également toute la nostalgie que j’en retire.

metal_gear_solid_120

Metal Gear Solid 1 est un jeu sorti le 26 février 1999 en Europe. Il est le jeu qui m’a fait découvrir et adorer la saga. Il est sans conteste, pour moi, le meilleur MGS jusqu’à ce jour. Par où commencer ? Il y a tellement de choses à dire !

8b241e1b03399096931799c1809c3fab20150319140957

 1-La mise en scène.

La mise en scène est impressionnante, chaque plan choisi dans les cinématiques est minutieusement calculé. Tout est fait pour vivre l’action comme dans un cinéma. Par exemple, lorsque l’on voit le REX via des sortes de flash back on ne le voit jamais entièrement pour garder une part du mystère. Quand Solid Snake le voit véritablement pour la première fois, c’est en contre plongée, ce qui donne une impression de gigantisme et de grand danger pour notre héros. C’est du classique en terme de cinéma mais l’effet est bel et bien là, et réussi !
Quand Liquid fait un sermon à Solid, nous voyons la scène à travers les yeux de ce dernier. « Tu aimes ces tueries voila pourquoi ! » lui dit-il… ou bien Kojima brise-t-il encore une fois le quatrième mur, s’adressant directement au joueur via cet angle de caméra?
Tout est là, Kojima a vraiment tout pensé jusqu’au bout pour une expérience cinématographique millimétrée. Il le dit d’ailleurs lui-même : 70% de son corps est fait de films !

MGS1_Metal_Gear_REX_&_Solid_Snake

 

 2- Gameplay

Metal_Gear_Solid_1_from_Metal_Gear_Solid_4_Twin_Suns_Pic_1La vue du dessus. Que dire de plus, en un instant c’est toute la nostalgie qui revient. Cette caméra offre un réel confort au joueur, ne serait-ce que pour l’infiltration.  Nous avons également la possibilité de voir les environs à la première personne. Le gameplay n’est pas irritant bien au contraire, je le préfère largement au gameplay TPS. J’ai une grande affection envers ces gameplays à l’ancienne, qui malgré le temps qui passe, ne prennent pas une ride.

3- Les doublages

Je sais que je vais en entendre crier au scandale, mais mon doublage préféré est le doublage Français. Avant de me jeter des cailloux sur la tête, laissez-moi vous expliquer pourquoi. La VF n’est pas mauvaise, elle correspond aux canons cinématographiques de l’époque. Et je pense que le doublage est fait pour y correspondre. Bonami, Gommendy, Cornicard, Sans, Mead, Smolikowski, Seydoux, Deslandes, Hopkins, Maubouché, Monnet et Pegeon, ont fait un travail remarquable. Ils sont terriblement émotionnels. La scène de la mort de Meryl est simplement magistrale. Et il y en a encore pleins comme ça. J’aime ce doublage. Il a été toute mon enfance, et encore aujourd’hui je ne m’en lasse pas.

 

4- Le Scénario

Metal-Gear-Solid-Snow-Mobile1

Je pense que tout le monde sera d’accord sur ce point: MGS1 a un très bon scénario et il surpasse toujours la plupart des jeux récents. Il est clairement le plus abouti de la saga. Pourquoi me direz-vous? Simplement car il posait les bases du complot des Patriotes, sans pour autant entrer dans la complexité et le côté parfois un peu capillotracté des autres épisodes. On y voit Snake, certes dur avec lui même, mais avant tout comme homme avec un grand cœur.

Le jeu est une suite de rencontres avec des personnages qui vont avoir (ou ont déjà eu) un impact sur la vie de Solid Snake. On pense à Liquid Snake, son frère jumeau. A la rencontre avec Otacon, qui est un personnage très touchant, et qui commence sa série d’amours impossibles / fails avec Sniper Wolf. A la nostalgie et la tristesse de revoir Frank Jeager en Cyborg Ninja. A la confrontation avec Meryl, qui est un des personnages les plus intéressant du jeu, ne serai-ce que pour son béguin pour Solid Snake. metal-gear-solid-1
On se remémorera aussi la scène (non canonique mais obligatoire si vous n’avez pas des doigts en acier ou un briquet) qui est sans conteste la plus touchante est la mort de Meryl. Snake est dans une détresse intense, on y voit toute son l’humanité. C’est un magnifique aspect scénaristique, inhérent à la saga (pensez à EE ou Naomi par exemple).
Ce sont une foule de petits détails qui rendent le scénario très intéressant, crédible, et provoquent automatiquement l’attachement du joueur aux personnages.
Pour finir le texte est bourré de message et sous-entendus anti militaires et anti nucléaires (on connaît tous le traumatisme de son auteur par rapport à Hiroshima / Nagasaki).
Kojima a juste fait le meilleur épisode de cette saga. Ce n’est pas pour rien si MGS1 est son préféré.

 

Je pense que personne n’a le même avis sur tel ou tel chose mais au moins on peut l’échanger et parler de nos expériences. Nous attendons vos réponses et souvenirs de champ de bataille avec la plus grande attention. Merci de m’avoir lu. Et en cadeau bonus, voilà un de mes dessins !

1900127_259938970853252_1815979015_n

 

DebKazu out!

 

 

DebKazu

Lorsque la vie est plus terrible que la mort, il est alors des plus valeureux d'oser vivre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.