0

Interview : Tsuchinoko

Bonjour Tsuchinoko, peux-tu te présenter rapidement?

Hello, je m’appelle Mike AKA Tsuchinoko, je suis graphiste – illustrateur indépendant à Paris.

11933454_863775427052768_8580362376660613507_n

[PARTIE METAL GEAR]

  • Comment as-tu connu la saga Metal Gear ?

Si mes souvenirs sont bons j’ai découvert les aventures de Snake avec la PlayStation première du nom. Ce jeu était un incontournable de cette machine à l’époque.

  • Qu’est-ce qui t’a plu dedans ?

La réelle profondeur du titre à tous les niveaux, aussi bien pour l’histoire, que les personnages et le gameplay, c’était un peu un OVNI pour moi à l’époque car à côté j’avais Wipeout, Crash Bandicoot etc… il y avait un tel gouffre entre ces jeux et MGS que Snake a tout de suite retenu mon attention.

  • Y a-t-il des points qui te déplaisent ? Qui seraient à revoir ?

« Déplaisent » c’est un bien grand mot mais c’est vrai qu’il faut s’accrocher un minimum pour comprendre la saga dans sa globalité, la complexité du scénario fait partie de l’ADN de l’oeuvre de Kojima Senseï donc difficile de critiquer ce point même si il m’a donné parfois du fil à retordre 😉

  • Pourquoi est-ce une saga aussi emblématique ?

A mon sens en partie pour tout ce que j’ai déjà évoqué. On était à l’époque sur des jeux relativement basiques et voilà que débarque MGS avec son histoire de dingue, ses personnages complexes et charismatiques, sa réalisation de haut vol (pour l’époque). Tout ces ingrédients se sont améliorés avec le temps et à chaque nouvel épisode, creusant à chaque fois plus dans l’histoire, dans la psychologie des personnages etc… MGS est une licence qu’il faut apprécier sur la longueur, au fur et à mesure des années. Peu de jeux ont été capable de faire ça au fur et à mesure de ces 28 dernières années.

  • Quel est ton épisode préféré ?

J’ai un sentiment spécial pour mon 1er MGS sur PlayStation 1 car c’est avec lui que j’ai découvert l’univers de Kojima Senseï, mais mon véritable épisode préféré à été Snake Eater.

11960348_446135232239848_2143126504_o

  • Quelle est la scène qui t’a marqué à vie ?

Je suis resté longtemps scotché par une scène à la fin de MGS2 : Tu es en train de fuir la base et tu es en contact avec le colonel qui jusque là t’aide dans ta mission.

Tu cours comme un malade et le colonel commence à péter les plombs et raconter n’importe quoi jusqu’au moment ou il te sort (de mémoire) « hey toi là, avec ta manette dans ton canapé, sors de chez toi et arrête ce jeu tout de suite, tu joues depuis trop longtemps »… Faut se remettre dans le contexte, j’étais enfermé chez moi y jouant depuis des heures, j’étais à fond dans l’histoire et voilà que le colonel s’adresse à moi directement, pas à Snake, à moi ! J’ai juste HA-LLU-CI-NÉ. C’est là tout le génie d’Hideo KOJIMA, il sait comment briser le 4eme mur comme peu d’autres l’on fait.

  • Quel est ton personnage préféré ? Celui qui t’énerve le plus ?

Il faut dire qu’il y en a un paquet… je vais rester classique et rester sur Snake, plus particulièrement Venom Snake. En revanche aucun ne m’a vraiment énervé.

  • Quel est ton combat de boss préféré ? Pourquoi ?

Sans hésiter THE BOSS dans MGS3. Au delà du fight en lui même c’est l’affrontement avec celle qui lui a tout appris. Il y a de la poésie et toute une dimension psychologique très intéressante dans ce combat.

  • La musique / chanson qui t’a marqué ?

Metal Gear Solid 3 Theme et Snake Eater de Cynthia Harrell

 

  • Ton moment le plus WTF ?

Comme je le disais plus haut le fait que le colonel Campbell s’adresse directement à moi. De mémoire il y avait aussi le fight avec Psycho Mantis dans le MGS sur PS1. Je ne me souviens plus très bien mais il fallait débrancher les manettes ou les intervertir pour le battre (quelque chose comme ça)

  • Qu’attends-tu de The Phantom Pain ? Et si tu l’as déjà commencé, qu’en penses-tu ?

Alors pour tout te dire, depuis la première expo que j’ai fait avec Konami je suis dans leurs « petits papiers » et ils m’ont invité pour tester le jeu bien avant qu’il sorte. J’ai donc eu le privilège de découvrir Venom Snake toute une journée dans leurs locaux. J’ai été tout simplement bluffé. Bluffé par l’intro (hôpital – quelle retour !), bluffé par le côté open world et les milliards d’options possibles. J’attends des réponses à certaines de mes questions mais je redoute également la fin… ça ne se finira pas bien, c’est sur.

[PARTIE DESSIN]

  • Comment as-tu commencé à dessiner ?

Comme tous les gamins je pense, tu viens de voir un dessin animé, tu chopes un crayon et tu essayes de refaire le personnage. Puis en essayant de le refaire de mieux en mieux.

  • Quel est ton style ?

Bonne question, je pense au final que je n’en ai pas. Je ne suis pas de ces artistes que l’on peut reconnaitre au moindre dessin. Je fais beaucoup de choses très détaillée en noir/blanc/rouge généralement en rapport avec le Japon / l’Asie / les mangas, mais je peux très bien dessiner des personnages en vectoriel, de la peinture etc… Comme tu as pu le voir avec l’exposition MGSV je m’essaye à un rendu un peu plus « crade » quelque chose de plus spontané avec des taches. Ca me change du côté propre de mes illustrations ultra détaillées.

  • Avec quoi fais-tu tes dessins ? Quelle est ta technique ? (à la main, Photoshop…) ?

Alors ça dépend. Je peux aussi bien me coller en autiste sur une feuille pendant des heures et tout taper à main levée comme je peux aussi passer par toshop. Ca va dépendre de beaucoup de paramètres comme les délais et le rendu que je recherche par exemple. J’ai jamais pu réellement trancher entre ces 2 manières de faire alors je passe de l’une à l’autre en fonction des besoins.

11947447_1201534906539310_2839170800879983378_n

  • Combien de temps te prend un dessin / une planche ?

Si on se base sur ma « death girl » par exemple, tout est à la main au stylo bille, j’ai du passer environ une 30ne d’heure. Ca doit être en gros la moyenne dès que je sors ce genre d’illustration.

deathgirl

  • Est-ce qu’il y a des histoires secrètes rigolotes derrière certains de tes dessins (private jokes, dessins à l’arrache, dessin qui tombe complètement à côté de la plaque alors que dans ta tête c’était parfait…) ?

Il y en a plein ! Je vais t’en raconter une directement liée à MGSV. Quand Konami me demande de participer au store pour le lancement du jeu, je pense tout de suite à une toile façon kakémono. Je leur en parle, ça leur va et je ponds donc un croquis préparatoire histoire de leur montrer un peu plus ce que j’ai en tête. Le croquis est validé je commence donc le taf. Je termine le boulot je passe chez eux pour leur montrer et là problème : le Metal Gear (robot) que j’ai fait en bas de mon tableau est le REX et pas le nouveau du 5. Jusque là rien d’anormal pour moi car c’était ce que j’avais fait dans mon croquis…. ils n’avaient pas fait gaffe !

Mais l’histoire se complique : je dois donc dessiner le nouveau Metal Gear sans même l’avoir vu! Le secret devait être gardé, on le voit très peu dans les bandes annonces, dans l’ombre ou alors flou. Konami sort alors la PS4, recherche dans leurs sauvegardes afin de me le montrer dans le jeu. Et là ça se complique encore, on ne le trouve qu’en position debout (on peut le dire maintenant il y a prescription, le Metal Gear du 5 peut se tenir debout) et ça c’était la grande nouveauté qu’il ne fallait surtout pas représenter dans mon tableau ! Bref une histoire très compliquée et un bon coup de pression pour refaire ce robot.

11879013_445592932294078_4652329290180795542_o

  • Des projets de dessins particuliers sur MGS ?

Je vais faire un break sur MGS là, j’ai bossé dessus tout l’été avec la première expo le store et le café. Je vais prendre plaisir à jouer au jeu et une fois terminé je ferai peut être un petit fan art sur cet épisode.

  • Peux-tu nous parler du Metal Gear Store / Café ? Et de ton rôle dans tout ça ?

Ca a commencé avant le store en fait, quand j’ai bossé pour eux pour la première expo « The 80’s fan art experience », j’ai fait une affiche, une pochette de 33t avec le vinyle et une customisation de cartouche NES. A l’inauguration le courant passe bien entre eux et moi et ils me proposent qu’on se revoie pour préparer la sortie du jeu. On parle du store, du café et ils me donnent les dates et là.. ça ne colle pas car j’étais en vacances. En fait j’aurais du être beaucoup plus impliqué dans le store mais le fait de ne pas être là n’a pas aidé. Alors on est parti juste sur la toile que j’ai terminée avant de partir. Je ne devais même pas être là pour l’inauguration mais ils m’ont bien fait comprendre que ça serait dommage. Alors j’ai écourté mes vacances, je suis revenu à Paris et me suis raccroché au train MGSV. Quand ils ont su que je serai finalement là ils m’ont demandé si je pouvais customiser en live une Boombox aux couleurs MGSV lors de l’inauguration, j’ai dit oui et je m’y suis collé entre 2 coupes de champagne 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Tu crois que tu pourrais faire un dessin pour Metal Gear News (et/ou un Batman pour faire super plaisir à notre admin !) ?

Ca aurait été avec plaisir mais j’ai un taf de malade et surtout si tu as vu mes illustrations tu sais que c’est toujours très détaillé et je passe 3 plombes dessus. J’aimerai pouvoir pondre des choses rapides et qui tiennent la route mais je ne suis pas ce genre d’artiste à mon grand désespoir.

  • Si tu étais un patch militaire issu de Metal Gear, lequel serais-tu ?

Fox Hound bien sur !

  • Et pour finir, quelle est la question que nous avons oublié de te poser ? Et celle que tu en as marre d’entendre ?

ahaha je l’avais pas vu venir celle là ! …

Peut être me demander si mon travail au store est à vendre et ma réponse sera oui. J’ajouterai même que je vais sortir des prints en edition limité de ce tableau, mais attention, il n’y en aura pas beaucoup

Pour celle que j’en ai marre je dirais « ça vient d’ou ce nom Tsuchinoko? ». Pour la réponse je vous laisse trouver mes autres interviews. 😉

Retrouvez Tsuchinoko sur Internet :

shi AR

Greg

Humble admin et rédacteur en chef de cette équipe de bras cassés. N'a aucun talent particulier et reconnaît que tout le succès de sa page repose sur les autres rédacteurs. Essaie de maintenir une ligne éditoriale cohérente et de vous fournir des articles de qualité. A des envolées lyriques a ses heures perdues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.