1

Et si la douleur fantôme ne concernait pas le bras, mais tout le corps de Big Boss ?

Chers loulous, aujourd’hui on va se mettre la carafe en ébullition.

Vous avez peut-être entendu parler du projet fou d’un neurochirurgien prénommé Sergio Canavero, qui prévoit rien de moins que de réaliser la toute première transplantation de tête sur un autre corps, dans le but de sauver la vie de son patient, un Russe dont les jours sont comptés. Le projet en lui même semble irréaliste et n’est pas sans rappeler les divagations des plus grands auteurs de science-fiction. Bon ok, c’est bien beau tout ça, se dit le lecteur impatient, mais ce que je veux moi c’est de l’actu sur MGS, et pas lire une fan fiction sur Grey’s Anatomy. Patience, petit scarabée, on y vient.

Ce-savant-promet-une-greffe-de-tete-dans-deux-ans_article_landscape_pm_v8

Sergio Canavero est un individu très discret, qui n’est « apparu » dans le paysage médiatique qu’en 2013, année durant laquelle Metal Gear Solid V: The Phantom Pain, a été officialisé par Hideo Kojima. Dans le cursus du chirurgien, accessible en ligne, on découvre que le bonhomme a travaillé en Chypre, à l’endroit quasi exact où se situe l’hôpital aperçu dans les bande annonces de MGSV (un élément découvert dans les fichiers du jeu, sur PC). De plus, son aspect physique est très proche de celui du médecin qui réveille Big Boss, lorsque celui-ci s’échappe du coma dans lequel il végétait depuis neuf ans. Et là, lecteur assidu, avoue que ta curiosité est piquée. Alors revêtons nos chapeaux en aluminium, et creusons un peu plus cette drôle d’histoire.

TBwEjzB
En 2008, le bon Sergio a, paraît-il, réussi a réveiller une jeune femme prisonnière d’un coma végétatif depuis plusieurs années (là, prend un air inquisiteur, tient toi le menton et hoche délicatement de la tête), ce qui n’est pas sans évoquer l’état de Big Boss dans l’un des premiers trailers du jeu, lorsqu’il sort justement de son coma. Le projet de transplantation du neurochirurgien possède un nom de code évocateur, le projet HEAVEN. Le patient de cette opération se nomme Val Spiridonov, mais on s’en fout, le plus intéressant est qu’une rapide investigation sur la toile nous apprend que cet homme travaille dans le domaine du… jeu vidéo (concepteur de séquences cinématiques, entre autre). Le scientifique, lui, est lié à un événement nommé TED LIMASSOL… qui est une anagramme de SOLID METALS. Il a écrit un livre, disponible à la vente, dont le contenu (comme les noms des chapitres) ne sont pas sans évoquer la meilleure saga vidéoludique de tous les temps (non, pas Skylanders, l’autre là, Metal truc). Sans oublier les liens visuels troublants entre le logo Ted Talk et le visage de Big Boss, ou son slogan « Tout ce que vous savez est faux », qui rejoint les paroles de la chanson de Garbage, utilisée pour une bande annonce du jeu, « Everything’s a Lie ».

1429392010249

Cette immense conspiration digne des Illuminati permet d’ailleurs de remettre à l’ordre du jour une autre théorie, selon laquelle le héros du jeu ne serait pas vraiment Big Boss (théorie articulée en partie autour du doubleur attitré du personnage, bizarrement absent de cet opus).
Hideo Kojima aurait-il réalisé le troll ultime, capable de duper les médias du monde entier et l’Internet 2.0, en créant de toutes pièces, des années plus tôt, un événement médiatique fictif, immense campagne de publicité pour son ultime Metal Gear Solid ? Cet acte aurait-il un lien avec la récente éviction du réalisateur ?

dr_kio_marv

En creusant davantage, les liens les plus improbables surgissent à la lumière du jour, capables de désarçonner les plus incrédules. Bien entendu, tout ça n’est peut-être qu’une incroyable avalanche de coïncidences plus troublantes les unes que les autres, mais vous savez quoi ? Dans le fond, on s’en fiche complètement. Tout ceci nous prouve que Metal Gear Solid est une entité unique dans le paysage culturel contemporain, capable de briser le quatrième mur avec une aisance folle. L’esprit pervers de son créateur, Hideo Kojima, n’a eu de cesse durant sa carrière d’utiliser l’évolution technologique, qu’il s’agisse des médias de communication ou des possibilités offertes par les consoles de jeu, dans le but de transcender l’expérience proposée par un jeu vidéo. En manipulant le concept même des bande annonces pour dissimuler l’identité du personnage principal de son prochain jeu (Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty), en s’amusant à créer de faux studios de développement (Moby Dick) et de fausses identités (Joakim Mogren), voire en exploitant au maximum les capacités techniques d’une console (la manette vibrante de la PlayStation, l’horloge interne de la PlayStation 2 lors du combat contre The End, etc…), Hideo Kojima repousse sans cesse les limites du game design, tout en exploitant le fonctionnement même du marché du jeu vidéo. Il est le seul, je dis bien le seul, acteur majeur du microcosme vidéoludique capable de déclencher des vagues de paranoïa sur les forums du monde entier. Ainsi que des millions de pages consacrées au fantastique univers dont il est le créateur.

Chapeau.

Bon maintenant, questions WTFesque du jour : pensez-vous que la tête de Big Boss ait pu être greffée sur un autre corps ? Que la douleur fantôme ne concerne pas que son bras manquant, mais tout ce qui se situe au dessus du cou ? Et qu’en est-il d’Ishmael, qui a la voix de Kieffer, et dont le visage est recouvert de bandages, comme pour cacher son identité ?

(attention, gif de 25mo incoming !)

Merci au forum de mad movies pour les images et l’inspiration de l’article !

Filsdeplume

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.